Une levée de fonds ICO au Luxembourg

L’initial Coin Offering est la nouvelle méthode de crowfunding à la mode depuis la montée en puissance des cryptomonnaies. Cette année, le Luxembourg a également été représenté sur ce marché au travers d’un jeune pousse local. KYC3 a lancé sa toute première ICO agrémentée de quelques petites nuances.

Réinventer le partage et l’utilisation de donnée

KYC3 est une start up luxembourgeoise qui s’occupe actuellement du développement d’une plateforme de protection et de partage de données personnelles. Le nom du projet : Peer Moutain. Il s’agit d’une nouvelle application basée sur la technologie de la blockchain. A terme, elle devrait permettre à chaque utilisateur, de partager de façon ponctuelle et sécurisée, ses données personnelles avec différentes entreprises.

Pour faire simple, chacun disposera sur son smartphone ou ordinateur, d’une application qui lui permettra de fournir toutes les pièces nécessaire à la location d’un véhicule ou la souscription d’une assurance par exemple. Le partage sera limité dans le temps et pour un usage bien précis.

Ce ne sont pas des actions digitales

C’est pour s’assurer que le projet dispose du financement nécessaire à sa réalisation que Jed Grant, co-fondateur de la société a lancé le lundi 12 février dernier, une ICO. Au total, ce sont 333.000.000 de tokens (entendez jetons) qui ont été mis en vente pour un équivalent de 39.488 ethers. Au cours actuel de la crypto-monnaie native du réseau Ethereum, cela équivaut à 18.954.240$ contre plus d’une vingtaine de millions de dollars US au moment du lancement de l’ICO. Une baisse qui aurait pu provoquer le désintéressement du public pour ce projet. Toutefois, Jed Grant avait précisé que cette vente de token n’avait aucun but spéculatif comme c’est le cas dans la plupart des ICO. Il s’agit tout simplement d’une prévente de jetons pour l’utilisation du service en cours de développement. A ce jour, 40% du total de jeton ont été vendus.